Parcours Clarence Mugnier, danseuse et chorégraphe

Clarence Mugnier commence sa vie de danseuse à l’âge de 8 ans à Poitiers. Après une formation de danse classique et contemporaine, elle se distingue par ses qualités d’interprétation et de composition qui lui donnent l’occasion d’affirmer sa nécessité créative. En 1988, elle crée le solo (Identité) et obtient un 1er prix au concours national de Bayonne, et en 1992 elle compose (Myra) en collaboration avec un violoncelliste.
 
De 1994 à 1996, au cours de sa formation au CNDC d’Angers, elle est remarquée par Joëlle Bouvier et Régis Obadia qui l’engagent dans leur compagnie L’Esquisse comme danseuse (pour Les chiens, Une femme chaque nuit voyage en grand secret, le film Fragment d’une Orestie et Opening de R. Obadia) et comme assistante chorégraphique pour le duo Indaten.
Elle travaille, entre autres, avec David Vaughn (sur la pièce Several Minor Obsession), avec Marianne Isson (sur Tu me fais sourire le ventre et Visa), Geneviève Sorin (sur ¾ Face et Cinq), Pascaline Richtarch-Castellani (sur Ma chair) et Robert Swinston (sur FX) CNDC d’Angers.

Diplômée d’État en danse contemporaine et classique, elle a enseigné au CNR d’Angers de 2001 à 2003, et est intervenue au CNDC pour des ateliers et la création des duos d’examen de fin d’année.

Des formations nationales Danse à l’École lui proposent des outils artistiques et culturels pour mener des actions de transmission et de formation.

La rencontre avec Maxim Kopistko est le point de départ de plusieurs créations avant qu’elle ne cofonde avec lui et Michelle Cotillon la Compagnie Clair’Empreinte en 2005.
Elle créé Déclic, Voisins, Les Métamorphoses avec Maxim, puis, en décembre 2013, elle compose et interprète le solo Couleurs Femme. Aujourd'hui, sa danse fait synthèse et choix de toutes ces rencontres artistiques et humaines, reçues et transformées, en tant qu'interprète et chorégraphe de Clair'Empreinte.

Parcours Maxim Kopistko, danseur et chorégraphe

Maxim Kopistko commence la danse à l’âge de huit ans. Durant sa formation à l’École du Bolchoï il rencontre Nicolas Ogryzkov qui lui fait découvrir la danse contemporaine et modern jazz.

Diplômé de l’École du Bolchoï, il entre dans la Compagnie d’État Le Ballet du Kremlin à Moscou. Il danse sous la direction de Vladimir Vassiliev (dans les ballets Don Quichotte et Cendrillon), ainsi que sous la direction d’Andreï Petrov (dans les ballets Casse-Noisette, Rouslan et Ludmila). Il participe aux créations Zeus et Napoléon de A. Petrov. Il travaille aussi dans la compagnie de Nicolas Ogryzkov.

Intéressé par la danse contemporaine, il entre en 1995 au CNDC d’Angers et obtient le diplôme en 1997. Il y rencontre divers chorégraphes, dont Héla Fattoumi et Éric Lamoureux qui l’engagent dans leur compagnie (pour les créations Asile poétique et Wasla).

Il travaille, entre autres, avec Marianne Isson (sur Tu me fais sourire le ventre et Visa), François Laroche-Valière (sur Pour venir jusque-là), Denise Namura et Michaël Bugdahn (sur Que reste-t-il de nos amours), Geneviève Sorin (sur ¾ Face et Cinq), Pascaline Richtarch-Castellani (sur Tissu de chair), Carolyn Carlson au CCN de Roubaix (sur Le Roi penché) et Robert Swinston  au CNDC (sur FX).

Parallèlement à sa carrière de danseur, il poursuit ses études. En 1999, il obtient le diplôme de professeur-chorégraphe de la Faculté de pédagogie de l’Académie Nationale de Chorégraphie de Moscou. En 2004, il obtient le diplôme d’État de professeur de danse contemporaine à Paris.

Des formations nationales Danse à l’École lui proposent des outils artistiques et culturels pour mener des actions de transmission et de formation.

La rencontre avec Clarence Mugnier est le point de départ de plusieurs créations avant qu’il ne cofonde avec elle et Michelle Cotillon, la Compagnie Clair’Empreinte en 2005.
En 2008, il crée avec Clarence Déclic puis en 2013, Voisins et Les Métamorphoses.